Pour la vérité : « L’abandon au souffle »

Share

Car en fraternité et en amour la gloire rayonne aussi. Ici, ainsi, chaque passant, grâce au Lys, à le pouvoir de ressusciter cet espoir en l’humanité, qui n’est, pourtant déjà plus qu’une ombre sombrant parmi les ombres dans le tableau du plus grand nombre. Les foules ignorent la vérité, et aujourd’hui les foules sont bien plus que masse, elles le sont bien plus encore à chaque heure barbare qui passe, encore et toujours… Elles s’antropophagent à l’aveugle, voraces comme la haine. …lire la suite !…

L’abandon au souffle

Share

La vérité n’existe pas comme les formes du monde
La vérité ne se touche pas, ni même avec une fronde
La vérité ne s’observe pas comme le flux de l’onde

Voir le soleil ne te fait pas soleil
L’eau dans ta main de te fait pas eau
Le parfum respiré ne te fait pas parfum
La terre sous tes pieds ne te fait pas terre

Mais, celui qui voit la vérité devient vérité

La vérité n’est pas dans l’ordre du temps
La vérité qui demeure est visible au firmament
Celui qui la voit est aussi firmament
Dans cet espace tu es ce que tu vois

Le souffle seul fait exister la vérité
Souffle, tu es sang de vérité
…lire la suite !…

La cascade obscure et les mots de Sion

Share

Les mots origines de l’Espace Temple

Frappent les âmes, parfum de lys

Et tendent l’harmonie en calice

Ils préservent les silences amples

Ils rythment, cœurs fidèles, la conscience

Libèrent du monde et des fausses ivresses

Les mots sorciers, science du simple …lire la suite !…

Mercure viendra

Share

La condition première et ultime C’est accomplir une danse infinie Alors écoute le chemin dont l’hymne Palpite dans l’offrande et l’esprit Rien n’aura été recueilli en vain, Car il ne suffit pas le tamis de la vie Où tous passent et repassent sans fin Par le furieux fleuve aux mille … …lire la suite !…

La lumière n’abandonne jamais (Lâcher de poème au jardin du Val-Richard le 12-04-2013)

Share

L’humanité peut bien s’écrouler (C’est là un choix individuel !), le fleuve des merveilles persistera dans sa fureur d’amour. La seule ivresse magnifiante, celle qui s’augmente par le partage, n’appartient qu’a l’offrande. …lire la suite !…

Pour celui qui sait passer

Share

Le parfum de la rose se donne

Nul ne peut l’enlever

La rose jamais jalousera celui qui la respire

L’être en flux et reflux voit le trône

Respire donc et donne toi un rêve élevé

…/… …lire la suite !…

Lâcher du poème “Un double Ouroboros” au miroir de Mélusine

Share

Avant que la nuit ne viennent, le corbeau de flammes embrasé, en amour toucha la surface où tout se reflète, éternité, petite misère et danse des sentiment futiles, sources des grâces… L’aile flamme donc, toucha la surface frontière d’un monde et son double, là où tout devient possible, transfigurable, ressucitable, c’est là la seule table des lois… …lire la suite !…

Un double Ouroboros de chair et d’esprit

Share

A la rencontre de l’antre sur les lèvres de tes cuisses, Ma bouche espère un voyage en tendresse Inspirations et fluides en retour de nos gestes, J’aspire et caresse, puissance majeure, volupté lente Tout est à prendre, rien ne se retranche Écoutes et souffles, nos énergies se forment Comme deux … …lire la suite !…

“La Chute du temps” interroge le dernier grand maître des Templiers – Un cycle s’achève et l’aventure du suivant nous éclaire déjà

Share

En résonance aux 7 lâchés de poèmes sur ces terres dont Mélusine est la fée tutélaire, il s’agissait de placer le Huit, pour que le chapeau du bateleur exprime l’aube renaissante dont le Lac d’Amour est l’écho humain. Cette fin de cycle personnel, proto-mystagogie offerte en partage, imposa le lieu … …lire la suite !…