LAMED… ל

Share

Elle s’étire comme pour toucher le ciel, Ses bras nus évoquent si bien ces arbres A ma fenêtre, ils prient les ombres et l’éveil Presque immobiles, par la force sereine Elle tourne son regard et de la mort sabre Rien ne l’effleure, ses ailes fluides égrainent La science des parfaits … …lire la suite !…

Ombres de la catholicité et gloire de Lancelot !

Share

Réflexions (avant dernière de la série) sur une excursion de l’été en Normandie-Maine De notre rapide circumambulation sur les terres de Lancelot nous ressortons avec un constat fort, mais aussi protéiforme. Avec force nous avons constaté que bien plus qu’à la découverte d’un substrat, ce territoire invite à la lecture … …lire la suite !…

L’encens, le feu, l’eau et la lumière

Share

  C’est un Souffle saint du présent, sans peur, Lorsque la lumière n’est plus informe Messager des mystères cruciformes, Son feu s’exprime en blancheur, Claire beauté, volute et volupté, Onde de vérité, danse de l’aimée   Car la vérité ne peut être nue Nue, elle nous serait invisible La vérité … …lire la suite !…

Appel aux Amants pour le retour à l’Alliance

Share

Lâcher de poème au carré des tombes juives du cimetière du Père-Lachaise (Paris 19e) en écho à sa lecture le soir même à “l’Atelier Z” : En ce matin du 5 novembre 2013, les trois dalles d’ardoise ont été posées sur un arbre qui en son tronc porte vivante une vierge noire. A l’angle d’un mur, presqu’à vue de là où repose la supposée dépouille de Gérard de Nerval passé, par la violence illuminatrice d’un éclair, à l’Orient véritable. A quelques tombes de là où le chef du Grand Sanhédrin reconstitué par Napoléon dort en rêvant que l’horreur moderne et industrielle vécue par d’autres du lieu ne sera pas une nouvelle fois à l’ordre de notre temps… …lire la suite !…

Lâcher du poème “Un double Ouroboros” au miroir de Mélusine

Share

Avant que la nuit ne viennent, le corbeau de flammes embrasé, en amour toucha la surface où tout se reflète, éternité, petite misère et danse des sentiment futiles, sources des grâces… L’aile flamme donc, toucha la surface frontière d’un monde et son double, là où tout devient possible, transfigurable, ressucitable, c’est là la seule table des lois… …lire la suite !…

L’ange du bizarre est en villégiature au Château du Gué (86)

Share

L’ange du bizarre n’a jamais quitté le domaine du château du Gué (86), furetant entre les pierres, il savoure la paisible contemplation des passants, et en fin gourmet, il respire l’humour des siècles passés qui s’entassent joyeusement. Ces siècles si bien psalmodiés par Anatole France n’auront de sens que par … …lire la suite !…

« Se lever avec l’ambition de l’unique » au cimetière de Niort (79)

Share

La marche du temps eut ceci de douce, qu’elle m’a permis d’observer le décor de ce monde en divers postes de vigie. Dans cette même incarnation il m’a été donné de vivre plusieurs vies et je brûle de ces expériences et me calcine en toujours plus de curiosité pour les … …lire la suite !…

“La Chute du temps” interroge le dernier grand maître des Templiers – Un cycle s’achève et l’aventure du suivant nous éclaire déjà

Share

En résonance aux 7 lâchés de poèmes sur ces terres dont Mélusine est la fée tutélaire, il s’agissait de placer le Huit, pour que le chapeau du bateleur exprime l’aube renaissante dont le Lac d’Amour est l’écho humain. Cette fin de cycle personnel, proto-mystagogie offerte en partage, imposa le lieu … …lire la suite !…

De ce trésor que mes lignes dressées comme une planche de salut donnent à percevoir

Share

Le dimanche 26 août j’ai procédé au 7e lâché de poème de l’été sur le site des Grottes-de-Malvaux (86). « Le verbe est la lumière de tous » s’est installé à la troisième vasque des eaux qui ruissellent de la petite falaise calcaire, symbole du mont éternel pour certains, de colline inspirée … …lire la suite !…

La pierre et le miel

Share

Le fer ou la plus dure des pierres Nulles mains ne peuvent les saisir En éternité la volonté doit se défaire Renaître en beauté c’est frémir En abandon, sage folie, ne pas tenir   Toute matière dans la course du temps est sable Apprendre le mouvement et venir à la … …lire la suite !…