La grâce des 5 arbres

Share

Par les cinq indépendant, à leur point d’infini

A leur paroxysme, dans l’unique et les multiples

Là, je peux être pour exister en éternité d’esprit

Il faut être avant d’exister, là se tient le flux de vie

Sur le bord du gouffre, en ma fin, là s’éteint le périple

Même les pierres servent alors par la grâce des 5 arbres

élevés hors de l’hiver, hors de l’été, des temps et de la faim

Cinq arbres que mes cinq indépendant perçoivent enfin

Lorsque les yeux voient à travers le visible des ombres

Lorsque les oreilles entendent le silence des bruyances

Lorsque ma bouche goûte à l’essence du fruit sans pénitence

Lorsque ma main caresse autant qu’elle donne sans créance

Lorsque le parfum guide, nature sublime, élévation en présence

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.