A Mélusine

Share

Ton aile si dense frappe mon esprit

S’avance alors le fleuve des vœux

Ma main, aux lignes immenses, perçoit le cri

Au cœur du craquement écarlate,

étincelle, firmament voluptueux

Sur ma peau d’étoiles je lie l’autre,

Le long éclair s’installe, éternel

Seconde invincible, retour secret de l’apôtre

Mon esprit, ma main, ton aile,

Ton aile si dense frappe et enfin…

… Je suis là où nature fait !

Terrible, magnifique, le festin

Ne limite plus les effets …lire la suite !…