Livres publiés et…

Share

Le Saint Piége (2005 / éditions Hugo & Co ) :

Les faucons du Vatican veillent à ce que l’Œuvre de Dieu (le fameux Opus Dei ), mais aussi la Légion du Christ et les autres mouvements déviants maintiennent leur emprise sur l’Église. Ces hommes tout-puissants exercent, avec la bénédiction du pape, une influence multiforme sur l’Église et les groupes de laïcs qu’elle infiltre. Cette véritable mafia, très puissante financièrement et politiquement, empêche toute évolution spirituelle et maintient les prélats dans une totale dépendance. Ce livre démonte les mécanismes secrets du fonctionnement d’une institution deux fois millénaire. Il éclaire la mort étrange du réformiste Jean-Paul Ier, l’éviction des femmes du Saint-Siège, ses liens avec l’extrême droite, son soutien à des hommes de peu de foi, ses exactions commises « au nom de Dieu ». Il décrit les logiques et les missions de ces puissances occultes expertes en double langage. Un piège tendu à la communauté des croyants : le Saint-Piège.

 

 

 

 

 

 

Les ténébreuses affaires du comte de Paris (co-auteur le Prince Jacques D’orléans/ 1999) :

Il aura fallu des années au prince Jacques d’Orléans pour oser enfin parler librement de son père, le comte de Paris.
Le témoignage qu’il a confié à Bruno Fouchereau est poignant à plus d’un titre. Il y évoque, avec franchise et parfois brutalité, l’impitoyable éducation qui fut la sienne et celle de ses frères et soeurs et qui n’a produit que des personnalités révoltées ou brisées. Mais surtout, il dresse un bilan accablant des tentatives successives de restauration menées par le comte de Paris, des ligues d’extrême droite aux rendez-vous avec Pétain, de l’assassinat de Darlan à la soumission au général de Gaulle. Apparaît alors le portrait d’un homme marqué par ses échecs répétés, basculant lentement vers la folie, rompant avec sa famille, rejetant ses enfants, tandis qu’en coulisse des affairistes font main basse sur un patrimoine de plusieurs milliards de francs.
Soucieux de préserver une transmission héréditaire et un patrimoine qui fondent la légitimité même de la famille de France, le prince Jacques d’Orléans ouvre ses dossiers, pose des questions précises et embarrassantes. Pourquoi le comte de Paris s’est-il attaché à déshériter ses enfants ? Où sont passés les meubles, les bijoux et les objets qui appartiennent à l’Histoire de France ? Qui sont les personnages ayant permis ou facilité cette captation ?

 

 

 

 

L’enfant Sacrifié (co-auteur Samir Aouchiche / édition Filipacchi 1995) :

Samir vient d’avoir vingt-six ans et il commence seulement à vivre. Il a le regard des survivants, et dans ses yeux, on peut encore lire l’horreur qu’il a vvécue pendant dix ans. C’est pourtant un peitit garçon comme les autres qui a croisé un jour les rabatteur d’une secte satanique… Pour cet enfant livré à lui-même dans l’enfer des banlieues sinistrées, cette nouvelle famille était providentielle. Comment aurait-il pu imaginer que derrière l’avenir merveilleux qu’on lui faisait miroiter, c’était en réalité un univers cauchemardesque qui s’ouvrait sous ses pieds ? Que ses nouveaux « amis » allaient le pousser dans les rets d’une dangereuse secte matinée, comble de l’horreur, d’un réseau de pédophilie extrêmement organisé ? Cet enfant, vous l’avez peut-être croisé… Car c’est en France, en plein Paris, mais aussi en Belgique et en Angleterre, que Samir a été violé, torture, prostitué presque quotidiennement depuis l’âge de treize ans. Aujourd’hui, le jeune homme passe à l’offensive. Il raconte les cérémonies, les rituels sadiques, les enfants disparus… Il accuse ses bourreaux, bien sûr, mais il dénonce également le laxisme de la police, de la justice, et l’implication de ces personnalités au-delà de tout soupçon auxquelles il a été livré. Le journaliste Bruno Fouchereau, spécialiste des mouvements extrémistes, analyse le drame de Samir à la lumière des récent scandales du même ordre, telle l’affaire Dutoux, dressant un panorama inquiétant des ramifications internationales de ces organisations tentaculaires.

 

 

 

 

La Mafia des sectes (Filippachi, 1996) :

En France aujourd’hui comme un peu partout en europe , le phénomène des sectes atteint un paroxysme . En infiltrant les milieux politiques , la société civile et l’enseignement , les sociétés secrètes s’efforcent de mettre toujours en difficulté les mécanismes démocratiques et finissent par constituer un véritable contre-pouvoir au sein même de l’Etat . Cette force de l’intérieur , assez puissante pour déstabiliser un pays , a fini par effrayer le gouvernement français , qui a mandaté des députés pour établir un rapport. L’auteur a analysé ce rapport qui reste bien en deçà de la réalité . Cet ouvrage explosif s’efforce de faire l’état actuel des dangers imminents que font courir les sectes à notre société , dévoile l’extraordinaire perfectionnement de leurs méthodes et démasque les groupes de pression totalitaires qu’elles font naître .Un constat qui a pour objectif de conduire chacun à se ressaisir , de rappeler à tous que lorsque la démocratie recule , l’humanité régresse

 

 

 

 

 

 

 

 

Les bûchers de Faaite (J’ai Lu / 1993) :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *