Randonnée poétique

Share

Programmée au 18 avril 2020 (document préparatoire):
• Groupe de 10 marcheurs (amis et connaissances de la maisonnée Jacopé/Fouchereau) et de deux accompagnateurs qui sont le couple précité.
• 8km de parcours effectué de 9h30 à 17h. Puis, pour ceux qui le souhaitent, à 18h : temps de méditation avec la communauté catholique de Bonnevaux. Retour au véhicule en deux fois. Un départ à 18h. Un deuxième à 19h.
• Départ grotte de Malvaux ou proximité immédiate (selon autorisation de l’Évêché de Poitiers), Collation pour « l’étrier » à La Mangoutière. Repas collectif sorti du panier (lieu incertain pour l’H), et présentation de Bonnevaux à l’arrivée (Si autorisation de la communauté religieuse de Bonnevaux)
• Une déambulation parsemée de mini-conférences poétiques via le support légendaire et mythologique de Mélusine et de la famille royale des Lusignan par Bruno Fouchereau et par quelques riverains, vivants encore aujourd’hui, l’aventure de l’enchantement des lieux.
• Une participation aux frais sera évaluée prochainement, elle devrait avoisiner les 40 euros par personne, comprenant notamment la participation pour le mini-bus qui rapatriera les participants à leur véhicule laissé à Malvaux
Le père de « l’anthropologie du geste », Marcel Jousse (1886-1961), affirmait : « Nous n’avons pas eu assez la curiosité des gestes de la terre, parce que nous sommes trop uniquement guidés par les feuilles de papier de notre style écrit. A présent nous ne sommes plus que « livresquement » les fils de l’Adâm-Terreux, lui-même fils de l’Adâmâh-terre. Nous avons perdu notre noblesse de terreux et de terrien, fils de la terre et formé de la terre. » (« L’anthropologie du geste, la manducation de la parole », Gallimard, 1975)

Notre randonnée permettra à tout à chacun, en sa singularité, de redécouvrir un peu de cette « sacralité vivante » dont le sillage semble s’estomper. Une sacralité vers laquelle des « guides » et des « signes de pistes » furent tracés avec une grande sagesse par nos aînés, notamment grâce au légendaire de Mélusine.

A chaque pas, enjambant sans peur les frontières des cieux, comme en témoigne la pratique de saint Bernard, vieilles pierres et formes naturelles, nous inviterons à lire leurs messages symboliques, étonnamment bavards, parfois sidérants, s’adressant souvent à ce « Je » qui est un autre, et navigue au-delà de notre conscience. Une expérience spirituelle au sens noble et n’en doutez pas, toujours accessible même à nous autres, vivant en postmodernité, nous autres, souvent fatigués des amoncellements futiles et submergés d’informations ignorantes.

Cette Randonnée, souhaite réanimer la profondeur de nos âmes, pour nous permettre de reprendre souffle, le Souffle du Juste, souffle libérateur qui redresse, et rend libre de croire.

Notre marche paisible, sera ponctuée de mini-conférences joyeusement surréalistes, méticuleusement iconoclastes. Nous ferons aussi des rencontres, et sans nul doute en « synchronicité »… Nous pourrons aussi pratiquer quelques petits exercices méditatifs délivrés à ceux qui le souhaiteront.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *